Comment fabriquer un meuble bas de salon

Comment fabriquer un meuble bas de salon

Comment fabriquer un meuble bas de salon

 Matériaux    

  • Une scie circulaire pour les découpes
  • Une visseuse pour les assemblages
  • Un guide de perçage
  • Du contreplaqué
  • Des ronds en bois préalablement découpés à la scie cloche en guise de pieds
  • Une ponceuse pour embellir les pieds

 Matériel

Cliquez sur l’image pour avoir plus d’information sur le matériel
  • perceuse

    La perceuse/visseuse

  • mini-guide-de-percage-kreg-jig-4-pieces

    Guide de percage

  • scie circulaire

    Scie Circulaire à fil

 Tutoriel

Réalisation des pieds du meuble de salon

Pour réaliser les pieds du meuble du salon, il suffit de coller les ronds en bois les uns sur les autres. Pour que l’ensemble soit bien solide, n’hésitez pas à utiliser un serre-joint.

Découpe des planches de contreplaqué du meuble de salon

Je vous rappelle que vous pouvez trouver les plans gratuits sur notre blogvissermalin.com ou bien les télécharger en cliquant ici.

Assemblage des éléments du meuble de salon

Nous allons assembler les éléments du meuble de salon grâce au guide de perçage, un allié précieux lorsque vous souhaitez percer de travers et donc réaliser des assemblages perpendiculaires. Si vous n’avez jamais utilisé le guide de perçage, n’hésitez pas à consulter cette vidéo. Une fois utilisé le guide de perçage, il ne vous reste plus qu’à visser de travers là où se trouvent les trous.

Ponçage des pieds du meuble de salon

Une fois que les pieds ont séché, il est judicieux d’y passer la ponceuse pour éliminer toutes les imperfections.

Peinture des tranches du meuble de salon

Pour ce meuble de salon, nous avons décidé de peindre seulement les tranches, donc il est impératif de protéger le reste de la surface du meuble avec du scotch.

Pose du vernis sur le meuble de salon

On passe 2-3 couches de vernis sur toute la surface du meuble de salon.

Peinture sur la moitié des pieds du meuble de salon

On peint la moitié des pieds du meuble de salon en blanc, pour donner un effet ‘trempé’.

Assemblage des pieds sur le meuble de salon

Pour terminer, on assemble les pieds ainsi peints sur notre meuble de salon.

[ Photos du projet fini ]

Que pensez-vous de ce tuto ?

Épinglez le tutoriel pour facilement le retrouver plus tard

Comment fabriquer un panier pour chien

Comment fabriquer un panier pour chien

Comment fabriquer un panier pour chien

 Matériaux    

  • 1 planche de contreplaqué 122 cm x 60 cm x ep 18 mm
  • 1 planche 65 mm x 50 cm x ep 18 mm
  • 1 planche 90 mm x 50 cm x ep 18 mm
  • Peinture ou Lasure au choix

 Matériel

Cliquez sur l’image pour avoir plus d’information sur le matériel

 Tutoriel

Découpe des éléments du panier pour chien

Nous commençons par la découpe des éléments à l’aide de la scie sauteuse.

Je vous rappelle que vous pouvez télécharger les plans en cliquant ici.

null

Ponçage des éléments du panier pour chien

Après avoir coupé tous les éléments sur les côtés, nous les maintenons ensemble à l’aide de serre-joints pour les poncer de façon homogène.

Pré-perçage de la planche inférieure du panier pour chien

Nous pré-perçons la planche inférieure du lit pour chien.

Assemblage du panier pour chien

Pour terminer, nous assemblons tous les éléments, en vissant par dessous et en laissant les vis apparentes.

null

Finition du panier pour chien

N’oubliez pas d’utiliser de la pâte à bois, s’il y a des petits trous ou des fissures, et de poncer pour donner un aspect impeccable à votre panier pour chien.

Pour décorer votre panier pour chien, vous pouvez utiliser de la peinture ou de la lasure.

[ Photos du projet fini ]

Que pensez-vous de ce tuto ?

Épinglez le tutoriel pour facilement le retrouver plus tard

Comment fabriquer un meuble à tiroirs – EP32

Comment fabriquer un meuble à tiroirs – EP32

Comment fabriquer un meuble à tiroirs – EP32

 Matériaux    

  • Tablette 400 x 2000 x 18 : 2 unités
  • Tasseaux 38 x 38 x 2400 : 4 unités
  • Contreplaqué de 10 mm
  • Vis de Ø3 x 20 : 80 unités
  • Vis de Ø4 x 40 : 60 unités
  • 5 paires de glissière de 250-390 mm
  • 5 poignées de tiroir

 Matériel

Cliquez sur l’image pour avoir plus d’information sur le matériel
  • perceuse

    La perceuse/visseuse

  • ponceuse

    Ponceuse Orbitale à fil

  • scie circulaire

    Scie Circulaire à fil

 Tournez, Zoomez et Observez !!

 Tutoriel

La découpe des tasseaux

Découper les tasseaux

Pour découper plus rapidement et surtout plus précisément les tasseaux, on peut les couper par plusieurs en les maintenant serrés avec des serre-joints.

 

Le ponçage

Poncer les tasseaux

Les tasseaux que j’ai achetés étaient bruts. Du coup, il y avait pas mal de ponçage pour les rendre doux au touché. Je ponce donc avec ma ponceuse excentrique avec un papier de verre de 120.

 

On pré perce les tasseaux

Pré percer les liteauxPré percer les liteaux 1

Une fois de plus, c’est avec le guide de perçage que nous allons réaliser la majorité de nos assemblages dans ce meuble. Référez-vous au plan pour bien repérer tous les pré perçages.

 

Assemblage du châssis

Assembler les tasseaux

 

On découpe les tablettes de lamellé collé

Déouper les tablettes en lamellé collé

C’est sûrement le premier épisode de VisserMalin dans lequel on utilise des tablettes de lamellé collé. Ce matériau peu cher est vraiment bien adapté pour l’utilisation que l’on veut en faire. Un vrai régale à travailler !

 

Préparation des tablettes

Pré percer les tablettes

Comme pour les tasseaux, on pré-perce les tablettes pour qu’elles soient prêtes à être vissées sur le châssis. On fera 6 pré perçage par plaque sauf pour celle du dessus qui sera vissée depuis les tasseaux.

 

La peinture et le vernis

Première couche de peinture

Cette étape de finition s’effectue dans notre cas avant l’assemblage final. Pour le châssis, on va lui appliquer de la peinture noire. D’abord une couche d’impression, suivie d’un rebouchage, un ponçage, deuxième couche puis couche de finition.

Pour ce qui est des parties vernis, on appliquera simplement 2 couches avec un léger ponçage intermédiaire. On oublie pas de bien respecter les temps de séchage recommandés par le fabricant.

 

Assemblons notre meuble à tiroirs

Assembler les tablettes sur le cadre

C’est à ce moment là que les choses prennent forme ! Si le travail a été correctement effectué au préalable, alors ça doit vraiment être un jeu d’enfant. Attention de manipuler les éléments avec minutie car n’oublions pas qu’ils sont terminés !

 

 Positionnement des éléments centraux

Les supports centraux

C’est das une chute de tablette que j’ai découpé les supports centraux (dans le sens de la longueur). Je leur ai fait 4 pré perçages avec le guide de perçage, puis après avoir bien tracé leur emplacement, je les visse.

 

Mise en place des glissières

Mise en place des glissières

Ce n’est pas si évident que ça de travailler dans un petit meuble comme celui-ci. Il faut toujours rechercher la solution où l’on sera le plus à l’aise pour travailler. Pour ma part, j’ai utilisé une pince pour maintenir ma glissière sur mon support. Cela m’a permis de bien positionner la partie avant du rail, celle qui servira de butée à la façade du tiroir.

 

Fabrication des tiroirs

Découper le contreplaqué

Pour fabriquer ces tiroirs, j’ai décidé d’utiliser du contreplaqué de 10 mm. Ce matériau est agréable à travailler et surtout, il est très résistant lorsqu’on visse dans les épaisseurs par exemple. Il ne casse pas comme pourrait le faire le MDF ou le mélaminé.

 

Mise en place des caissons

Mise en place du tiroir

S’il y a une étape ou il vaut prendre son temps, c’est bien celle là ! La face du tiroir doit être parfaitement alignée avec les tasseaux. Autrement, lorsqu’on va mettre la façade en place, elle ne sera pas bien ajustée. Donc douceur et précision !

 

On visse les premières façades

Mise en place des façades

On place une vis provisoire à l’emplacement de la poignée. Cette vis nous permettra de bloquer momentanément l’ensemble façade/tiroir, juste le temps de retirer le bloque et de finir le vissage depuis l’intérieur. On en mettra 4 au total avant de pouvoir retirer cette vis centrale.

 

Les poignées du meuble à tiroirs

Mise en place des poignées

Pour mettre un peu d’originalité dans ce meuble, j’ai décidé de lui mettre des poignée différentes à chaque tiroir. Des blanches, couleur bois, ou noires, il y en a pour tous les goûts ! Néanmoins, le mode opératoire de pose reste le même : on perce et on visse !

[ Photos du projet fini ]

Que pensez-vous de ce tuto ?

Épinglez le tutoriel pour facilement le retrouver plus tard

Comment faire une chaise en OSB – EP30

Comment faire une chaise en OSB – EP30

Comment faire une chaise en OSB – EP30

 Matériaux    

  • Un panneau d’OSB (1.20m X 0.88m)
  • 22 vis de 40mm
  • De la colle à bois

 Matériel

Cliquez sur l’image pour avoir plus d’information sur le matériel
  • perceuse

    La perceuse/visseuse

  • scie sauteuse ryobi

    Sci Sauteuse

  • scie circulaire

    Scie Circulaire à fil

 Tournez, Zoomez et Observez !!

 Tutoriel

Tracer la chaise sur la plaque

tracer-les-faces-sur-le-panneau-dosb

En s’aidant des plans (que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici), on trace les 4 faces de notre chaise. On fera en sorte de minimiser les chutes pour pouvoir extraire le plus de chaises de notre panneau d’OSB.

 

On coupe le panneau à la scie circulaire

couper-losb-a-la-scie-circulaire

Je conseillerais de couper le maximum avec la scie circulaire et finir tout le reste avec la scie sauteuse. En effet, cette dernière n’est pas vraiment précise mais elle est indispensable pour couper les recoins ou les trous dans les panneaux.

 

Un peu de scie sauteuse quand même

percer-losb

couper-losb-a-la-scie-sauteuse

Pour pouvoir introduire notre lame de scie sauteuse, il faut d’abord faire des trous en milieu de panneau.
Cette opération de découpe nécessite d’être très minutieux. On prendra donc notre temps de bien faire le travail avec une bonne lame qui coupe bien. Moins on s’applique et plus on le regrettera au ponçage !

 

Le ponçage

poncer-losb

Une fois nos panneaux découpés, il va falloir les poncer. On utilisera pour ça du papier de verre de 120 monté sur une ponceuse électrique. Soit une vibrante comme la mienne ou soit une excentrique.
L’OSB blanchit tout de suite sous l’effet du ponçage. On y passera un coup sur toutes les faces ainsi que sur les arrêtes pour enlever les éclats dues à la coupe.

 

Pré-perçage des faces de devant et de derrière

fraiser-losb

J’ai décidé de laisser les vis apparentes dans ce projet. D’ailleurs au passage, on pourrait très bien reboucher les têtes de vis avec un enduit couleur bois pour les faire disparaître. Mais je voulais garder cette effet brut qui, je trouve, se marie très bien avec l’OSB.
Je pré-perce donc avec un foret fraisoir et en une seule opération, je perce et je fraise !
De cette manière, les vis pourront se loger tranquillement sans dépasser de la matière et surtout sans faire éclater le bois.

 

L’assemblage

coller-losb

aseemblage-de-la-chaise-en-osb

Si toutes les opérations précédentes ont été bien réalisées, alors l’assemblage devrait être un jeu d’enfant. Je contrôle dans un premier temps à sec si tout correspond correctement puis je me lance. Je mets un gros cordon de colle sur les épaisseurs ; suffisamment pour que ça colle bien mais pas trop pour éviter que ça coule partout.
Ensuite je bloque l’ensemble avec un serre-joint et puis il ne me reste plus qu’à visser.
Je mettrai 6 vis sur la face de devant et 10 sur la face de derrière.

 

L’assise

decoupe-de-lassise

Il va falloir faire quelques petites découpes pour pouvoir insérer la planche sur laquelle on va s’assoir dans le dossier. C’est une chance que notre chaise soit carrée. On reporte simplement les dimensions avec notre équerre et on découpe ensuite à la scie sauteuse.

 

Le dossier

les-deux-planches-du-dossier

Le dossier est constitué de deux planches d’OSB de 7 cm de large et espacées de 8 cm. Simple et efficace !

 

[ Photos du projet fini ]

Que pensez-vous de ce tuto ?

Épinglez le tutoriel pour facilement le retrouver plus tard

Comment faire un meuble télé en carton – EP28

Comment faire un meuble télé en carton – EP28

Comment faire un meuble télé en carton – EP28

 Matériaux    

  • 1 rouleau de papier kraft

  • enduit

  • penture

  • papier

  • colle

  • du carton (double cannelure)

    carton double cannelure

     

 Matériel

Cliquez sur l’image pour avoir plus d’information sur le matériel
  • cutter

     

    Cutter Stanley

  • Résultat de recherche d'images pour "pistolet à colle"Pistolet à colle 

 Tournez, Zoomez et Observez !!

 Tutoriel

La première face de notre meuble en carton

Tracer une première face

C’est à partir de ce premier tracé qu’on réalisera les autres faces de ce meuble, donc il est important de bien soigner cette étape. On sort le mètre, les règles, le compas, le crayon et on se lance !

 

Découper le carton

Découper le carton

 

On visse le carton

Et oui, j’ai réussi à mettre des vis dans un meuble en carton ! Mais celles-ci seront provisoires et me serviront à bien plaquer mon sandwich de 4 plaques sur mon panneau de contreplaqué. De cette manière, je ne me soucie plus du positionnement des plaques. Je coupe mes plaques sans réfléchir.

 

Découper le carton 1

Si j’avais un conseil à vous donner, ça serait de bien tenir votre lame de cutter bien droite. En effet, j’ai eu tendance à partir un peu en biais à certains endroits et cela m’a joué des tours lors de l’habillage du meuble en carton.

 

Faire des encoches

Des encoches dans le carton

J’ai détaillé l’emplacement des encoches sur les plans que vous pouvez télécharger gratuitement ici : plans du meuble en carton 

On les réalisera sur 2 faces et on fera simplement une marque sur les deux autres faces.

Ces encoches font 6 mm par 22,5 mm. Et comme elles sont exactement toutes identiques, je me suis fait un petit gabarit de coupe ce qui m’a fait gagner beaucoup de temps !! Je coupe mes encoches en trois étapes : je commence par un premier coup de cutter superficiel avec le gabarit, puis un deuxième coup de cutter plus profond et enfin, je finis avec un troisième coup de cutter sur la face arrière. Ça fait beaucoup de coups de cutter pour une encoche ça non !?

 

Préparer les traverses

Préparer les traverses

On commence par débiter toutes nos traverses (il y en a 29 au total ….)

 

Préparer les traverses1

Et ensuite rebelote, il faut à nouveau faire des encoches. On en fera 2 par traverse.

 

Premier assemblage

Premier assemblage

C’est à partir de cette étape qu’on commence à comprendre le fonctionnement d’un meuble en carton. Le carton en lui même n’est pas une matière très résistante, mais au fur et à mesure qu’on assemble les pièces les unes avec les autres, on se rend vite compte que le tout forme un ensemble plutôt robuste !

 

Mise en place des faces extérieures

Mise en place des faces extérieures1

Si on se rappelle bien, les faces extérieures n’ont pas d’encoche, mais ont une marque à l’emplacement de chaque traverse. On positionne donc les façades et on les colle avec le pistolet à colle.

 

Mise en place des faces extérieures

Alors une petite recommandation si vous n’avez jamais utilisé un pistolet à colle : la colle fondue, c’est chaud !!

Il a fallu que je me brûle au moins trois fois avant de comprendre mais maintenant je crois que j’ai retenu la leçon. Ce type de collage est vraiment pratique puisque la colle sèche en moins d’une minute !

 

On verrouille le tout avec du papier kraft

On assemble le tout avec le kraft

C’est clairement une opération très longue, mais qui je pense, est indispensable pour rendre ce meuble en carton assez solide. Le Kraft est déjà imbibé de colle et il suffit d’humidifier le papier pour la rendre active. J’ai donc rempli une petite coupelle d’eau dans laquelle j’ai placé une éponge et je me suis lancé dans le kraftage !

J’ai placé un petit bout de kraft à chaque intersection. Certains diront qu’il suffit de 2 bouts par croisement mais moi j’en ai mis 4 !

 

Il est temps d’habiller ce meuble en carton !

Habillage du meuble en carton

Habillage du meuble en carton1

Cette opération d’habillage va transformer notre ossature branlante en un ensemble stable. Je commence par toutes les parties droites et je finis par les courbes (oui je garde toujours le meilleur pour la fin 😉 )

Pour les petites surfaces pas de problème. Pour les grandes par contre, c’est plus facile de se faire aider car il est difficile de bien positionner et d’immobiliser les grandes plaques avant que la colle ne sèche.

Une fois que les parties droites sont collées, on s’attaque aux courbes !

 

Donner de la courbe au carton

Arraser le carton

Pour courber le carton, j’ai tout simplement vissé un profilé rond sur ma table et je m’en suis servi pour plier le carton tous les centimètres. J’ai débité mes plaques de carton un peu plus grandes volontairement pour pouvoir par la suite les araser bien à fleur.

 

Un peu de kraft pour fignoler

On recouvre les angles de papier kraft

Le papier kraft dans les angles

Avant d’habiller toutes les arêtes avec du kraft, il faut s’assurer que la finition des coupes du carton est impeccable. Un petit coup de papier de verre et un coup de cutter sur les coulures de colle sont les bienvenues.

Ensuite, on kraft. Et la rien de très difficile : on coupe, on mouille, on kraft !

 

La finition

Première couche du meuble en carton

Préparation de l'enduit

Application de l'enduit

Pose du papier

Pose du papier sur le meuble en carton

Peinture sur papier

 

En faisant des recherches sur le net, j’ai découvert qu’il y avait plusieurs manièresde finir un meuble en carton : peinture, papier kraft, papier mâché, papier journal vitrifié, enduit etc… J’ai franchement pesé le pour et le contre avant de me lancer avec mon papier peint murale à peindre.  Et je dois dire que je ne suis content qu’à 80 % du résultat.

Donc voici mon retour d’expérience qui pourra vous servir si vous aussi vous décidez de vous lancer dans l’aventure :

Les meubles en carton même réalisés minutieusement restent quand même assez bosselés et irréguliers. C’est pourquoi il est important de faire un choix. Soit on accepte ces irrégularités et on garde un aspect brut avec des finitions légères qui prononcent encore davantage ces irrégularités ou alors on décide d’avoir une finition nette et dans ce cas là, il faut absolument soigner les travaux de préparation.

Mon erreur, si on peut appeler ça une erreur c’est que je suis un peu resté coincé entre deux chaises (si vous voyez ce que je veux dire…)

J’ai choisi une finition papier peint qui n’accepte aucune irrégularité mais mon support n’était franchement pas assez préparé pour ça. J’aurais dû travailler beaucoup plus mon enduit en 4 ou 5 passes pour avoir un résultat satisfaisant. J’ai voulu aller trop vite et je n’en ai passé que 2…

Donc pour les enduiseurs, je vous conseille 4 ou 5 passes d’enduit. Les 2 premières avec un mélange d’enduit de rebouchage et de lissage et les autres uniquement à l’enduit de lissage.

Voilà ce meuble en carton été quand même une belle aventure. En bon sceptique, j’ai essayé et honnêtement, c’est sûrement quelque chose que je recommencerai à l’avenir.

Si vous aussi vous désirez vous lancer, alors vous pouvez télécharger les plans gratuitement en cliquant sur le bouton juste en dessous.

 Si vous aussi vous avez déjà eu une expérience avec le carton ou que vous souhaitez vous lancer, alors je serais ravis d’avoir vos impressions et questions dans les commentaires après les photos 😉

Bon cartonnage, 

Denis

[ Photos du projet fini ]

Que pensez-vous de ce tuto ?

Épinglez le tutoriel pour facilement le retrouver plus tard

Comment faire un meuble à chaussures – EP24

Comment faire un meuble à chaussures – EP24

Comment faire un meuble à chaussures – EP24

 Matériaux    

  • 12 liteaux de 2.4 ml
  • 80 vis de 60 mm

 Matériel

Cliquez sur l’image pour avoir plus d’information sur le matériel
  • perceuse

    La perceuse/visseuse


  • Le foret-fraisoir

  • scie circulaire

    Scie Circulaire à fil

 Tournez, Zoomez et Observez !!

(Cliquez sur l’image pour mieux visualiser l’objet)

 Tutoriel

On coupe les liteaux

on coupe les liteaux

Ce qui est bien avec ce projet, c’est qu’on ne se perd pas avec une tonne de dimensions. Il y en a en fait que 3 ! Du coup pour gagner du temps et surtout en précision de coupe, je conseille vivement de grouper les liteaux en paquet avant de les couper. Un ou deux serre-joints feront l’affaire.

Avec 12 liteaux de 2.4 m de long, il n’y a presque pas de perte alors pas le droit à l’erreur 😉

Le ponçage

Ponçage des liteaux

Ah le ponçage ! C’est pas la meilleure partie hein ? Et pourtant il va falloir soigner cette étape puisque le meuble à chaussures restera naturel, pas besoin de peinture superflue. Le bois est tellement beau à l’état naturel, pourquoi le peindre ?

J’utilise un papier de verre avec un grain de 120 en insistant bien sur les parties mal rabotées.

Le pré-perçage

pré-perçage des liteaux

C’est encore une étape très importante. Tous nos assemblages sont en bout de liteau, et comme on ne veut pas de vilaines fissures, on a plutôt intérêt à bien pré-percer nos liteaux pour que tout se passe en douceur.

Dans la vidéo j’utilise un foret fraisoir ce qui me fait gagner énormément de temps. Si jamais vous n’avez pas un tel outil, on peut très bien faire la même chose en deux étapes : percer puis fraiser.

Et encore mieux, si vous n’avez pas de fraise, on peut quant même se débrouiller avec un foret de diamètre supérieur.

Assemblage du meuble à chaussures

vérification de l'équerrage

Assemblage des liteaux

Si vous avez fait un bon travail de préparation, alors cette étape sera une véritable partie de plaisir. Prenez votre visseuse et éclatez vous !! lol

Il faudra quand même prévoir une petite vérification d’équerrage une fois la première couche de liteaux mise en place mais après ça, on fonce!

[ Photos du projet fini ]

Que pensez-vous de ce tuto ?

Épinglez le tutoriel pour facilement le retrouver plus tard