Quel serre-joint utiliser ?

Articles | 11 commentaires

Les serre-joints on n’en a jamais assez !

C’est un fait, si on dispose de 5 serre-joints, on va en avoir besoin de 6 ! Ce phénomène touche tous les bricoleurs et personne n’a encore trouvé une solution pour remédier à ce problème 😉
Dans cet article, je vous propose de vous présenter tous les différents modèles qui s’offrent à nous. Vous pourrez de cette manière faire vos choix plus sereinement en fonction du bricoleur ou de la bricoleuse que vous êtes. Commençons tout de suite avec les serre-joints à gâchette.

Les serre-joints à gâchette
serre joint a gachette

Ce sont certainement les plus polyvalents et les plus faciles à mettre en place. On peut les installer rapidement d’une seule main. Ils offrent une force de serrage très correcte qui n’égale pas celle des serre-joints à visser, mais qui sera largement suffisante pour bloquer des pièces par exemple avant un vissage.
On évitera de choisir des modèles bas de gamme au risque d’avoir du matériel de faible qualité qui se déformera à la moindre pression.
On les utilisera pour tous les travaux courants de bricolage à l’exception des collages pour lesquels, il sera préférable de choisir des serre-joints à visser.
Certains modèles sont également réversibles. En effet, il est possible de retourner la partie fixe du serre-joint et ainsi disposer d’un outil qui ne va pas comprimer mais écarter deux pièces l’une de l’autre comme sur l’image si dessous.
On peut s’imaginer l’utilité d’un tel outil lorsque l’on doit séparer un assemblage par exemple ou bien soulever une armoire ou un objet un peu trop lourd.

serre joint a gachette réversible

 

Les serre-joints à visser

Il en existe de deux sortes : « les standards » et les « à pompe »

Serre joit a visser vs a pompe

Leur différence se situe au niveau de la tête de serrage. Si on regarde le serre-joint à pompe, on remarque que la vis de serrage rentre dans le corps du serre-joint et il en ressort un cylindre. La transition mécanique se fait à l’intérieur du corps et est faite d’une manière à limiter au maximum les frottements. Qui dit moins de frottements, dit automatiquement plus de force de serrage. Ils sont également plus massifs et robustes.
Leurs poignées sont bien souvent différentes. On retrouvera généralement une poignée cylindrique sur les serre-joints standards et une barre perpendiculaire sur les serre-joints à pompe qui autorise plus de force de serrage.
Ces serre-joints permettent un serrage plus conséquent que les serre-joints à gâchette et nous les utiliseront pour les usages courants mais surtout pour les collages qui nécessitent une bonne pression pour être de bonne qualité.

Autre type de serre joint standard :

serre joint en c

En terme d’efficacité, ce sont exactement les mêmes que les serre-joints standards sauf qu’ils seront un peu moins pratiques…
D’une part ils sont très limités en largeur et en hauteur et puis ils sont assez longs à mettre en place. En effet, ils ne disposent pas de partie mobile alors toute la course de serrage doit se faire en vissant !

Les serre-joints dormants

serre joint dormant

Là, on commence à rentrer dans la catégorie poids lourd ! Ces serre-joints ont la particularité de pouvoir tenir droits. Ils sont en général très longs (+ de 80cm) et sont destinés à faire des collages sur des grandes pièces de bois comme pour l’assemblage de planches pour un plateau par exemple.
On les dispose en alternant un sur le dessus et un sur le dessous pour éviter que le plateau ne bombe.
Ce sont bien sûr des outils assez coûteux qui équipent généralement les ateliers des menuisiers professionnels. Néanmoins, il existe des alternatives pour que le bricoleur amateur puisse s’équiper sans dépenser une fortune.

serre joint dormant en kit

Ces modèles sont en deux parties : une fixe et une mobile et on peut les installer sur n’importe quel support. Attention tout de même aux coulures de colle si vous les mettez sur une simple planche. Il faudra la protéger si vous ne voulez pas avoir le tout collé ensemble 😉

En résumé

Nous avons à notre disposition 3 types de serre-joints : les serre joints à gâchette, à visser et dormants.
Chez VisserMalin, vous nous voyez souvent utiliser ceux à gâchette et la raison est simple, la majorité de nos assemblages sont vissés et nous les utilisons finalement comme troisième main juste pour immobiliser nos pièces avant le vissage. Pour ma part j’en dispose de trois de 15 cm qui me suivent absolument partout.
Si par contre vous êtes le genre de bricoleur à coller tout ce qui bouge (oui ça existe ;)) alors il faudra inévitablement vous équiper de serre-joints à visser. Les collages nécessitent une bonne pression et donc un grand nombre de points de serrage. On a vite fait avec ce type d’assemblage de mettre une dizaine de serre-joints sur une petite pièce de bois. Il vous faudra donc du stock !
Et puis pour les « grands » bricoleurs qui aiment voir les choses en grand, équipez-vous de serre-joints dormants. Vous gagnerez en efficacité et en temps de travail 😉

Voilà, j’espère que cet article vous guidera dans vos futurs achats lorsque vous choisirez vos serre-joints.
Je vous invite à nous suivre dans nos vidéos sur Youtube dans lesquelles vous nous verrez inévitablement les utiliser.

Denis 😉

 

Recherches utilisées pour trouvercet article :vissermalin etabli

Pin It on Pinterest