Qu’est-ce qu’une scie Japonaise et pour quelle utilisation ?

Honnêtement il y a quelques jours encore, je n’en avais aucune idée… Et alors que j’exposais une idée de meuble à Denis, il m’a dit : “Je te conseillerais d’utiliser une scie japonaise pour faire ça !”

Moi : “Euhhh… quèsaco ?”

Je me suis dit alors que je n’étais peut être pas le seul ; alors j’ai décidé d’écrire ce petit article en mode Ninja 🙂

Avant de commencer je dois vous dire que la scie japonaise a été une superbe découverte pour moi et je l’espère le sera aussi pour vous !

A quoi ça ressemble ?

Il existe différents modèles de scies japonaises, nous allons les passer en revue mais ce que l’on remarque tout de suite c’est qu’elles sont composées simplement d’un manche et d’une lame à dents.

scie japonaise

Ce qui les démarque et qui les rend si efficaces ?

Leur principale caractéristique qui les différencie des scies égoïnes que nous connaissons tous, c’est que cette scie coupe en tirant et non en poussant. La denture est inversée et beaucoup plus fine.

Ce qui leur donne deux avantages majeurs : la précision et l’effort de coupe.

Comme nous allons le voir ensuite, couper avec des scies japonaises c’est comme couper dans du beurre ce qui nous permet être beaucoup plus attentif à la précision.

Comment les utiliser ?

On n’utilise pas une scie japonaise comme une scie égoïne. En effet comme la coupe se fait en tirant, notre geste de coupe doit être différent.

Nous avons l’habitude avec nos scies classiques de nous positionner au dessus de notre pièce, de positionner la pointe de notre scie vers le bas et de tirer la scie vers le haut. Ce qui se comprend car nous voulons accentuer la force en poussant. Le désavantage c’est que si la lame est mal affûtée ou si on force un peu trop, elle risque de se tordre... Cette expérience vous est sûrement déjà arrivé. 🙂

Avec les scies japonaises on fait tout l’inverse 🙂 Nous allons pointer la scie vers le haut, et couper en tirant vers le bas sans forcer. On va laisser la gravité nous aider à réaliser la coupe et ainsi avec les lames très tranchantes, notre coupe sera super précise et propre.

Nous pouvons également utiliser la scie horizontalement.

Il est important aussi pour une utilisation optimale, de bien caler notre pièce et de tenir le manche de la scie avec ses deux mains.

Il faut donc désapprendre notre geste classique de coupe pour utiliser cette scie. Après quelques essais vous verrez, ça s’apprend quand même rapidement 🙂

MAJ : J’ai fait une vidéo pour vous montrer comment utiliser une scie japonaise. Cliquez ici pour la voir.

Les différents modèles de scies japonaises

Comme je vous l’ai indiqué en début d’article, il existe différents types de scies japonaises. Nous allons voir les quatres modèles les plus populaires et pour quelle utilité.

La scie japonaise ryoba

C’est la scie japonaise la plus polyvalente et si vous deviez en choisir qu’une, je pense que ce serait le choix le plus malin 😉

Elle possède deux types de dentures de chaque côté.

Le côté avec les petites dents régulières permet de tronçonner, c’est a dire de couper perpendiculairement au fil du bois.

Le côté avec les dents de taille croissantes permet de déligner, donc de couper dans le sens du bois.

 Scie disponible sur Amazon.fr (cliquez ici)

 

scie japonaise dozuki

C’est une scie extrêmement précise, notamment dû au renfort sur la partie supérieure.

Et ce renfort nous limite justement dans son utilisation, car nous ne pouvons pas réaliser des découpes profondes.

C’est donc un outil de précision qui, je pense, est plus destiné aux professionnels et n’est peut être pas indispensable pour les bricoleurs malins que nous sommes 😉

Scie disponible sur Amazon.fr (cliquez ici)

 

La scie japonaise kataba

C’est peut être l’alternative idéale à la “dozuki” car elle ne possède pas le renfort sur le dessus. Elle nous permet donc de couper aussi en profondeur. Évidemment on perd un peu en précision mais ça reste largement plus précis que nos scies classiques.

Scie disponible sur Amazon.fr (cliquez ici)

 

La scie Kugihiki

Cette scie permet par sa souplesse d’araser des éléments (exemple tourillons). Les dents sont avoyées seulement sur un côté de la lame, ce  qui permet à l’autre face d’être très lisse et de ne pas attaquer le bois.

Malheureusement ces scies sont un peu plus rares sur le marché et donc moins abordables.

Scie disponible sur Amazon.fr (cliquez ici)

 

Mon choix

Étant moi même novice en japonnais, j’ai décidé de partir à la recherche d’une scie abordable pour commencer mon apprentissage.

Apres avoir magasiné (comme on dit au Quebec 😉 ), j’ai trouvé finalement une scie japonaise de la marque Stanley, qui est un peu un mixte entre la Ryoba pour la forme, la Kataba pour son côté à petites dents et la kugihiki pour sa souplesse.

Pour son prix, je pense que c’est l’outil malin à avoir dans son garage 😉

Et après un peu de pratique, je dois vous dire que c’est un véritable plaisir d’utilisation.

Je pense donc l’utiliser dans la réalisation d’un prochain meuble et ainsi vous pourrez voir son utilisation en action 🙂

Et vous ?

Connaissiez-vous les scies japonaises avant de lire cet article ?

Pensez-vous en acheter une ?

Est ce que vous en utilisez déjà et si oui quel modèle ?

Avez-vous un retour d’expérience à nous partager ?

Dites moi tout ça en commentaire ça me ferais vraiment plaisir d’avoir votre avis sur ces fameuses scies japonaises 🙂

On bricole ensemble,

Robin

Recherches utilisées pour trouvercet article :scie japonaise, différences scie japonaise, quelle scie japonaise pour commencer, VISSERMALIN SCIE JAPONAISE

Pin It on Pinterest