Panneau de médium

Les panneaux de bois 4


Introduction

Utiliser des panneaux de bois pour la réalisation de meubles maison, est un choix assez judicieux quand on voit toute la gamme qui nous est proposée et à des prix souvent plus avantageux que du bois non transformé. Cet article a pour mission de synthétiser le vaste sujet des panneaux de bois afin que tout le monde sache, où, quand et comment les utiliser. Cela va définitivement simplifier la vie de beaucoup de bricoleurs !

Les panneaux de MDF (medium)

Les panneaux de MDF (medium density fiberboard) ou panneau de fibre à densité moyenne, ressemblent à des panneaux de carton mais extrêmement denses. On est d’ailleurs souvent surpris par leur poids ! Ils sont peut être les plus utilisés dans la construction de meubles modernes et on comprend pourquoi. Le MDF se

Panneau de médiumtravaille très très facilement. Que l’on utilise une scie circulaire ou une scie sauteuse en passant par la scie à main, les coupes sont nettes et précises. Ce matériau peut également se moulurer, se poncer, se peindre ou se lasurer, bref, on peut exiger pratiquement tout et n’importe quoi de lui, le MDF se pliera à toutes vos exigences. Voici ici un exemple, où Robin et moi réalisons un bureau avec ce matériau : Bureau medium
Pour garder un œil critique, je noterais quand même trois petits points négatifs.
1. Le premier et non des moindres, c’est qu’il n’est pas hydrofuge. Ce n’est donc pas en MDF que l’on réalisera une table de jardin par exemple.

2. Les épaisseurs ne sont pas très résistantes lorsque on visse des vis trop grosses sans pré perçage. Elles s’éclatent et parfois même se fissurent.

3. Dans le cas où on veut appliquer une peinture, les épaisseurs et les faces lisses ne réagissent pas de la même manière au produit. Lors de la première couche, les épaisseurs vont « boire » la peinture à un tel point qu’on se demande parfois si on est bien passé par là ! Faites attention donc aux nuances et faites des tests au préalable pour éviter toutes les surprises !

Les panneaux de contreplaqué

Et voici encore un poids lourd chez VisserMalin : le contreplaqué ! Pourquoi on l’aime tant ? Et bien c’est simple, le panneau de contreplaqué offre presque tous les Panneau de contreplaquéavantages du bois massif et nous permet un vaste champ de possibilités lorsque on laisse libre cours à notre imagination.
Ces panneaux sont composés de feuilles de bois très fines (entre 0.3 et 4 mm) qui sont collées entres elles pour donner une grande feuille épaisse, esthétique et résistante. On les reconnait à leurs strates sur leurs épaisseurs. Il existe plusieurs gammes de contreplaqué. On en trouve pour l’intérieur, extérieur ou pour milieux marins et bien sûr de toutes les épaisseurs. Les feuilles extérieures déterminent l’aspect final de la plaque. Les fils du bois sont toujours dans le sens de la longueur mais la nature du bois peut changer. On en trouve en pin maritime, peuplier ou bouleau mais également en bois nobles semi précieux comme le chêne, noyer, érable ou merisier.

J’ai réalisé une table basse avec ce matériau. Les veines du bois des feuilles extérieures étaient tellement jolies que je les ai accentuées en les cramant avec un petit chalumeau : Table basse en contreplaqué
On peut également coller ou visser plusieurs bouts de contreplaqué ensemble pour obtenir l’épaisseur souhaitée.
Je ne peux que vous le recommander ; avec un peu d’imagination, je crois qu’il est possible de tout faire avec du contreplaqué.

Les panneaux d’aggloméré

Tout comme les panneaux de MDF, les panneaux d’aggloméré sont des plaques constituées de particules liées entre elles avec de la colle. C’est particules sont de petites tailles (quelques millimètres) et proviennent de copeaux, sciures ou déchets de scierie.Panneau d'aggloméré
Bien que l’aggloméré craint énormément l’eau, et reste déconseillé en extérieur, il existe néanmoins, une gamme d’aggloméré hydrofuge (on parle de résistance modérée, il n’est pas adéquat de laisser tremper une plaque pendant des jours dans de l’eau !)
On utilisera le panneau d’aggloméré pour faire des caissons de cuisine par exemple ou bien des planchers. Il n’est pas très esthétique, alors vous ne le verrez pas souvent chez VisserMalin.

Les panneaux de mélaminé

Les panneaux de mélaminé sont tout simplement des panneaux d’aggloméré recouverts à chaudPanneau de melaminé et sous pression d'une feuille de papier imprégnée de mélamine. Ce revêtement habille l’aggloméré et le rend donc bien plus esthétique. On l’utilisera pour faire des aménagements de placard par exemple ou des étagères. On le trouve la plus part du temps en blanc mais il existe en toutes les teintes avec même des imprimés imitation bois.
C’est le matériau le plus couramment utilisé pour les meubles en kit.

Les panneaux d’OSB

L’OSB (oriented strand board) ou panneau de particules orientées est un matériau assez surprenant et qui peut être utilisé comme support ou bien comme revêtement de finition.Panneau d'OSB On le reconnait facilement avec ses larges lamelles de bois entremêlées entres elles. Bien qu’il est majoritairement employé dans le milieu de la construction, il pourrait rajouter une touche originale à nos meubles faits maison !
On le retrouve notamment pour faire des planchers, en contreventement, en dessous de couverture, ou en cloison. Il est souvent imperméable à l’eau mais ne tolérera pas une trop longue exposition à la pluie. Certains audacieux le vernissent et n’hésitent pas à s’en servir de revêtement de sol ou de mur. Pourquoi pas !
Ces panneaux sont jolis, peu coûteux, et facile à travailler. Au moment où j’écris ces lignes, pleins d’idées me viennent en tête pour mes futures réalisations VisserMalin ... Ça va venir !!!

Conclusion

J’espère que cet article vous a été utile et que vous distinguez bien maintenant la différence entre tous les différents panneaux. Chacun a son usage et ses caractéristiques. Il ne tient qu’à vous de laisser aller votre imagination et de les combiner ensemble afin de réaliser des meubles sympas !
Si vous voulez rester au top et épater vos amis, je vous conseille de vous abonner à notre chaîne Youtube (en cliquant sur le lien juste en dessous) où l’on diffuse toutes nos vidéos de meubles faits maison.
Bon bricolage à tous !
Denis

 
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Les panneaux de bois

  • Maïlys

    Salut les visseurs !
    Si je peux me permettre quelques compléments d’information:
    – à épaisseur égale, l’aggloméré est généralement bien moins résistant (car moins dense) que le médium: voilà pourquoi, pour une bibliothèque, il faut toujours utiliser du medium et jamais de l’agglo !
    – En revanche l’agglo hydrofuge est un super support pour carreler, faire un plan de travail ou une table mosaïque par exemple.
    – Il manque à votre article mon panneau de bois préféré: le latté ! Généralement de peuplier ou d’oukoumé: d’une résistance et d’une légèreté sans égal ! il s’agit en fait de sorte de « tasseaux » mis en sandwich entre 2 fines épaisseurs de bois (peuplier ou oukoumé, bois clair très beau dessin), dont le sens du fil du bois sera mis en perpendiculaire des « tasseaux » : c’est ce sens du fil, dans un sens, puis dans l’autre, qui va assurer cette résistance à toute épreuve malgré sa légèreté bien supérieure à tous les autres !

    • Robin et Denis Auteur du billet

      Merci Maïlys pour ce complément d’information.
      Une bibliothèque en médium…ça pourrait être un projet vissermalin ça !
      A réfléchir…

  • Christophe

    Bonjour les Visseurs,

    Chouette article.
    En complément du sujet sur le MDF, il est possible d’utiliser n’importe quelle type de peinture à condition d’utiliser un primaire d’accroche au préalable. Cela évite de mettre 5 couches sur le MDF.

    • Denis

      Oui c’est vrai, un primaire ou une simple couche d’impression sont nécessaires quand on veut appliquer une finition laquée ou satinée par la suite. Pour ce qui est du mat ou demi satiné, alors la je dirais qu’on peut y aller franco !
      Merci Christophe pour ce complément d’information !